Les Monts "Cascade"

Article publié en anglais, le 24 juillet 2009 sur MMORPG.com

Bien avant les débuts de la construction de Sal Vitas, Les Pionniers parcouraient l'ïle hostile d'Enterra en prospection de ses trésors naturels et en traçant leur chemin pour l'expansion future. Au cours de son exploration des territoires inconnus d'Enterra, la première vague de Pionniers découvrit une vie sauvage mutante dans les régions du nord-ouest et a du se battre contre ces mutants avec tous les moyens à disposition. Ils installèrent des camps et des machines pour la terraformation de la zone pour en faire un nouveau lieu de vie pour l'humanité, mais les principales zones de l'île étaient contaminées par les produits chimiques utilisés pour décimer les différentes formes de vie mutantes.  Sachant que les citoyens avaient la technologie qui permettrait de supprimer ces contaminateurs, Continoma maintint leurs efforts pour terraformer les zones à l'ouest d'Enterra, dans l'idée que les réclamations des régions contaminées plus à l'est, seraient traitées ensuite.

Dans cette éventualité, les étapes de terraformation s'engagèrent dans la région Est et le Core - une grande base opérationnelle underground depuis laquelle les Pionniers lanceraient les missions de terraformation au coeur de cette région sauvage - fut construit. La plus grande partie des flancs Est fut appelé les Monts Cascade à cause des larges étendues de rivières et de canaux qui s'écoulaient sur les terre-pleins rocailleux de la montagne.

Lorsque Noir se coupa de Continoma avant la fin de la terraformation, les rebelles occupèrent naturellement le Core vue que beaucoup d'entre eux y vivaient et y travaillaient. Servant de quartier central blindé pour Noir, le Core endura le long siège des forces de Continoma dans les premiers temps de la guerre civile et devint le symbole de liberté, de sécurité et de résilience pour la résistance. Les bio-ingénieurs rebelles laissèrent une grande partie des monts Cascade sous leur forme naturelle, garantissant la réduction de la toxicité atmosphérique, de l'eau et du sol à des niveaux acceptables pour la vie sauvage qui en était à un stade initial de reconstruction. Les scientifiques développèrent des moyens de contrôle des populations de mutants aggressifs de façon à ne pas interférer avec les activités rebelles, mais à la place, en protégeant les secteurs extérieurs du territoire de Noir.

A l'inverse des buildings que Continoma construisait, tous les camps et les installations en dehors du Core étaient des structures compactes construites avec des matériaux légers afin de s'accomoder à la stratégie de guerilla que Noir avait adoptée. Les seules structures qui dominaient le paysage étaient des gros bastions centraux et des tours géantes utilisées pour observer et protéger le territoire des monts Cascade. Les équipes de Noir se tenaient toujours prêtes à intercepter une tentative de téléportation ennemie et à arrêter tous les intrus. Ainsi, les forces rebelles entraînées pourraient défendre facilement les plateaux accidentés, les crêtes sauvages, et les ponts étroits qui les connectaient à toutes les attaques ennemies, en exploitant l'avantage défensif du terrain montagneux.

Les multiples rivières présentes sur les crêtes primitives des Monts Cascade se déversaient dans un marécage géant au pied de la montagne. C'est dans cette zone que Noir avait décidé de laisser se reproduire librement les espèces de mutants dangereux vue que les rebelles n'utilisaient pas encore cette région périphérique.

Le redoutable Etrangleur (Strangler) est dérivé du gène mutant Rana des grenouilles. Son corps est recouvert d'une membrane épaisse remplie de liquide qui maintient un niveau confortable d'humidité quand la créature quitte son habitat dans les étangs et part à la recherche d'une proie sous le lit de la jungle. La couleur de sa peau varie en nuances allant du ton noir au bleu profond en passant par le vert olive permettant au prédateur amphibien de rester souvent invisible à ses victimes jusqu'au moment où il se révèle en sautant de derrière les bosquets ombragés. Son camouflage parfait, combiné à son agilité pour se déplacer au sol dans un silence presque total, font de cette créature une menace à surveiller. 

Le très justement nommé "Boghorror" est une espèce reptile de la famille des crocodiles qui utilise une technique de chasse intelligente. En nageant dans les bas-fonds de la rivière où il vit, il avale de grandes quantités de palourdes et de crustacés qu'il régurgite en état semi-digéré à la surface de la rive qu'il a choisi comme son coin de chasse. L'odeur putride émanant des restes vomis attire vite de gros charognards qui deviennent alors le plat principal du repas du Boghorror. En attente parfaitement immobile dans le lit de la rivière, à la détection de sa proie, le gros reptile jaillit de son embuscade avec un puissant mouvement de propulsion de sa puissante queue et en une fraction de seconde sa mâchoire se referme sur la victime qui ne se doute de rien.


Le Dreadmoth est un vrai fléau pour les explorateurs imprudents de la jungle des contreforts des Monts Cascade. Présupposé descendre de l'ordre du Lepidoptera, cette créature a défié plus d'une tentative de classification car les origines génétiques de son espèce apparaissent chez les guêpes, les araignées, les reptiles ou même chez les mammifères. Le Dreadmoth se reproduit en sidérant la créature choisie avec un cri ultra-son très aigu qui atteint directement le système nerveux de la victime, et ainsi lui donnant le temps de lui injecter un venin paralysant avec son dard. Quand la victime est immobilisée, le Dreadmoth meurt en restant accroché à elle et son corps libère une enzyme qui fusionne sa membrane à l'hôte. Certains scientifiques supposent que c'est au cours de cette période de gestation que la larve Dreadmoth intègre les traits génétiques de l'espèce hôte. En dehors de ce constat toutefois, l'agonie atroce est assurée pour l'hôte malchanceux quand la larve de la mite éclot et passe du corps de sa mère dans la chair de son hôte pour commencer à le dévorer vivant de l'intérieur.

Ces créatures particulièrement étranges rendent l'approche des marécages des Monts Cascade comme un défi dangereux et mortel uniquement accessible à ceux qui ont de l'expérience et qui ont leurs raisons pour s'y aventurer.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Earthrise ?

6 aiment, 22 pas.
Note moyenne : (28 évaluations | 4 critiques)
4,0 / 10 - Peu intéressant