Nathura

Quand le A.S.H.E.S. est apparu (NDT : sorte de virus biologique, voir ce texte), qui fut à l'origine de la mutation de la flore et de la faune sur Enterra, un effet inattendu est apparu, causant une grande détresse. Dans les premières années qui suivirent la période du renouveau (Awakening), le biogénéticien Kiga Isley avait pour mission de résoudre le grave problème qui se présentait sur Enterra : l'impossibilité à procréer. Le fléau avait non seulement atteint les végétaux, mais menaçait aussi de détruire le foetus humain encore en gestation. C'était tellement virulent que la création d'un moyen de stérilisation fut impossible.

Les années passèrent sans beaucoup de progrès, et Continoma classa le projet en estimant sur le moment, qu'il était de "faible priorité". Mécontents de cette décision, mais aussi la trouvant sans fondement, Kiga Isley et ses associés commencèrent à retirer leur équipement et le matériel en-dehors du centre et se préparaient à quitter Continoma. Dans le flou des turbulences séparant Noir de Continoma, Isley saisit l'opportunité de partir, et avec ses fidèles, créa la société Nathura.

La procréation n'était pas la seule chose que Isley avait à l'esprit dans son départ. Lui et ses fidèles avaient une vision radicale de l'humanité cohabitant en harmonie avec la nature, tout en ayant un impact minimum sur elle. Cette idée fit son chemin à un point tel, qu'il fut complètement convaincu que le seul moyen pour que son idéal existe, serait de modifier l'humanité elle-même et de créer une fusion entre l'homme et les végétaux. Certains disaient que son épouse et fidèle scientifique Nora, eut une bonne part d'influence sur cette façon de penser, vue qu'elle fut le chercheur responsable de cet hybride "homme-plante". S'ils réussissaient, le nouveau type d'individu serait capable de vivre en harmonie avec la nature et également de procréer, un objectif éminemment élevé. Une partie des scientifiques de Nathura étaient en désaccord avec cette façon d'agir, mais Isley gardait toute l'autorité et encore beaucoup de soutien. Ce fut suffisant pour continuer.

Le projet fut donc entrepris. Quand arriva le temps de l'expérimentation finale, Kiga et les associés choisis, disparurent dans un centre à l'extérieur, pour réaliser la première fusion. Au même moment, un scientifique anonyme de renom contacta les SVS et leur donnait les coordonnées du lieu de l'expérimentation. L'ennemi était donc parmi eux, mais au sein de Nathura, c'était incompréhensible. Ce n'était pas une décision guidée par le pouvoir ou par l'argent, mais juste par pur principe. Aussi, la plupart de Nathura en vint à penser que la société peut vivre en harmonie avec la nature, mais sans payer le prix du sacrifice de l'espèce humaine.

Kiga revint seul, à moitié mort du centre, l'expérimentation échoua. Il perdit également son épouse et une bonne partie de ses chercheurs. Depuis ce jour et en dépis de ces échecs, il refusa de baisser les bras en travaillant chaque jour pour atteindre une fois encore, son objectif. Malgré les différends au sein de Nathura, Isley continuait à gagner du respect et ses fidèles croyaient en lui. Très occupé, Kiga n'est pas excessivement engagé dans les querelles politiques d'Enterra. En blâmant le monde extérieur d'avoir détruit son rêve et sa vie, Kiga et sa communauté cherchaient refuge dans un habitat propre et unique, ayant ses propres règles.

Le lieu de vie de Nathura est un écosystème artificiel unique, servant aussi bien à tester les terrains, qu'à une cité autosuffisante pour les scientifiques de Nathura. Certains des objets de leur recherche sont une fusion unique de technologie et de biologie, des parties mécaniques poussant à partir de parties du corps et inversement. D'autres sont des créatures et des végétaux bio-mécanisés, servant un intérêt dans le métabolisme complexe de l'habitat. Ce qui est encore plus surprenant - Nathura a laissé à ses créations, l'option de muter et de s'ajuster parfaitement à leurs rôles, et même de s'adapter à de nouveaux. Pour l'étranger, l'habitat semble aussi bizarre et fantastique qu'à ces habitants, révélant sa beauté et son harmonie seulement aux personnes n'ayant aucun a priori.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Earthrise ?

6 aiment, 22 pas.
Note moyenne : (28 évaluations | 4 critiques)
4,0 / 10 - Peu intéressant