Interview du CEO de Masthead Studios

L'interview d'Atanas Atanasov, CEO chez Masthead Studios par Art of MMO nous apprend plusieurs choses intéressantes à propos du futur MMO Earthrise, notamment sur le PvP...

Art of MMO : Avant tout, je voudrais vous questionner à propos de la principale caractéristique d'Earthrise, pourquoi la science-fiction post-nucléaire ?

Atanas Atanasov : Le genre SF dans les MMOs est clairement sous-développé. Il y a une grande place pour l'innovation et l'expansion et nous voulions faire partie de ce processus. Nous voulions faire un jeu qui est à la fois fictif et qui représente ce qui pourrait arriver dans le futur. Le clonage, les nanorobots et les lasers sont déjà une réalité - nous améliorons ces concepts et nous les relions avec les vies des futurs humains.

AoM : Pouvez-vous nous en dire plus à propos de la trame principale d'Earthrise ? Nous savons tous qu'elle se passe après la Troisième Guerre Mondiale, pourriez-vous nous apporter plus de détails ?

AA : L'histoire d'Earthrise prend place plusieurs centaines d'années après notre époque sur l'île d'Enterra. Juste après la fin de la Troisième Guerre Mondiale. Et parmi les seuls et heureux survivants se trouvaient ceux qui faisaient partie du projet Continoma, une nouvelle technologie développée par une société portant le même nom, qui a fourni une façon de préserver la conscience humaine et de cloner une réplique exacte d'une personne. Avec l'immortalité au bout de leur doigts, l'espoir d'un avenir brillant a grandi mais il reste toujours une place pour l'erreur. Les chefs de Continoma ont utilisé leur contrôle sur le processus de clonage, jouant Dieu sur Terre, et ont introduit une dictature sur l'île paradisiaque. Fatiguée du contrôle inébranlable de Continoma, une résistance se constitua sur l'île, sous le nom de "Noir", pour renverser le gouvernement et changer de régime politique. Les joueurs entrerons peu après ces évènements et seront chargés de décider qui gouvernera l'île - l'ordre en face de Continoma ou le chaos en face de Noir. S'ils sont incapables de décider, il y aura toujours les neutres et les criminels qui se battent pour leurs propres interêts, que les joueurs peuvent choisir en se rangeant dans l'un des deux côtés.

AoM : Les screenshots du jeu semblent vraiment géniaux, avez-vous créé votre moteur depuis le début ? Quelle est la configuration minimale pour pouvoir jouer à Earthrise ?

AA : Nous développons notre propre moteur de toute pièce, les screenshots sont le résultat de trois ans de travail acharné. Il y a encore beaucoup plus à faire et le jeu final aura un rendu encore meilleur.
La configuration minimale est de 2GHz CPU, 1024 MB RAM et une carte graphique de 256 MB VRAM supportant le shader model v3.0.

AoM : Le jeu sortira sur PC, mais beaucoup de nouveaux MMOs sortent aussi sur la Playstation 3 ou la Xbox 360 ; avez-vous des projets pour une éventuelle sortie d'Earthrise sur une autre plate-forme ?

AA : Nous développons Earthrise pour PC et nous n'avons pour le moment pas de projets pour une sortie sur Playstation ou Xbox. Le game design à été fait de manière à ce que Earthrise soit uniquement développé pour PC. Si nous voulons étendre les plate-formes de jeu, nous aurons besoin de temps et de ressources pour faire ça, mais notre objectif actuel est de délivrer le jeu en temps et en heure avec les caractéristiques promises.

AoM : Les échantillons de musique d'Earthrise sont très agréables, allons-nous entendre quelque chose de similaire à ces échantillons dans Earthrise ? C'est définitivement différent des bandes-sons des autres MMos.

AA : Merci ! Depuis le tout début du développement d'Earthrise nous voulions avoir une bande-son qui reflète le futur, un sentiment post-apocalyptique. La plupart des musiques sont similaires à ce que vous avez écouté et nous allons sortir de nouvelles pistes à écouter dans un futur proche.

AoM : Portons-nous plus en détail sur les mécanismes du jeu, quelles sortes de PvP avez-vous prévu d'implanter dans Earthrise ? Est-ce qu'il y aura, comme dans d'autres MMOs, des modes Chacun Pour Soi, PvP par faction ou PvP en guilde ?

AA : Toutes les options listées ci-dessus définissent toutes trois le gameplay PvP dans Earthrise. Les joueurs vont pouvoir trouver du PvP 'Chacun Pour Soi' dans toutes les zones faibles ou non-sécurisées sur l'île d'Enterra, avec la possibilité de ramasser partiellement ou totalement l'inventaire et l'équipement de l'adversaire. S'ils décident d'amener l'action dans une zone hautement sécurisée, cela devient un PvP de faction où la seule manière d'échapper au meurtre est de prendre les personnages de la faction opposée. Finalement, une part assez considérable du jeu est dédiée au PvP par guilde (ou GvG comme nous l'appelons) où les guildes s'efforceront de conquérir les zones pour construire leur propres bases et extraire de précieuses ressources à partir des bases, tandis que les autres guildes s'arrangent pour prendre les bases de leur adversaires.
Aucun de ces mécanismes n'est secondaire aux autres ; Ils sont tous à appréhender sur un même plan.

AoM : Les développeurs de chez Blizzard ont implanté dans leurs titres des modes inspirés des FPS, 'capture de drapeau', 'domination' et 'assaut'. Que pensez-vous de ces modes ? Avez-vous prévu de faire les même modes dans Earthrise ? Ou ajouter de nouveaux modes basés sur d'autres FPS comme Counter-Strike ?

AA : Insérer de nouveaux modes de jeu basés sur des jeux populaires est une bonne idée, mais avant de nous étendre et de commencer à implémenter de nouvelles idées et de nouveaux modes de jeu à partir d'autres jeux et d'autres genres, nous nous interrogeons sur l'intégrité de cette caractéristique. Earthrise a une atmoshpère sérieuse et réaliste et toutes les caractéristiques du gameplay sont conçues pour contribuer à une compétition militaire et économique dans un environnement post-apocalyptique. Beaucoup de modes de jeu venant d'autres genres sont très bien pour des environnements fermés, comme des lieux instanciés, mais n'ajouteront pas grand-chose dans un monde persistant. Nous implémentons d'abord des modes de jeu bénéfiques pour un monde persistant, c'est notre priorité.

AoM : Comment fonctionne la progression en jeu ?

AA : Les joueurs progresseront en luttant contre les multiples dangers rencontrés sur cette 'île post-apocalyptique, en confectionnant des biens pour leur propre bénéfice, pour leur guilde ou pour l'économie globale, ainsi qu'en poursuivant leur carrière tout en étant hors-ligne. Bien entendu, l'un ne peut subvenir à l'autre - En fait, Earthrise aura trois différents domaines d'expérience que les joueurs pourront accumuler pour développer leur personnage. Chacun d'eux leur permettra de devenir un meilleur combattant, un meilleur fabricant (craft) ou d'atteindre une position influente au sein d'une organisation.

AoM : Beaucoup de joueurs ont commencé le RP dans les MMOs, quels outils allez-vous donner aux joueurs désirant créer des events RP ?

AA : La meilleure motivation pour le roleplay dans Earthrise est probablement son environnement de base, où les joueurs sont libres de choisir le destin et l'orientation de leur personnage - elle est militaire, économique ou politique - avec leurs propres actions, et ne pas simplement espérer la carotte promise dans des actes d'héroïsme au travers des quêtes PvE. Quand les joueurs feront face aux lourdes décisions et conséquences, ils auront tendance à se plonger plus profondément dans leur identité virtuelle. Cela ne veut pas dire que nous n'offrirons pas d'évènements RP, mais que le meilleur RP vient des joueurs, qu'ils peuvent le définir eux-mêmes avec leurs actions pour gagner de l'influence et du pouvoir sur les autres, et notre gameplay PvP et GvG est composé de tout cela.

AoM : Beaucoup de MMOs forcent les joueurs à augmenter le niveau de leur personnage ; est-ce que Earthrise lui aussi demandera aux joueurs d'augmenter leur niveau pour devenir un bon artisan ? Ou sera-t-il possible de passer la phase de combat et de ne faire que du craft si le joueur préfère cette voie ?

AA : Les compétences de craft sont différentes des compétences de combat et il n'y a pas de niveau pour les personnages dans Earthrise. Les joueurs n'auront pas à se battre s'ils ne veulent pas se battre. Ceux qui voudront crafter le feront dans des zones sécurisées où ils pourront échanger des ressources, crafter et vendre leurs produits finis sur le marché.

AoM : Avez-vous prévu de créer des raids instanciés ? Ou peut-être quelque chose de nouveau pour le contenu end-game ?

AA : Nous avons de bonnes idées pour notre contenu end-game, mais il est trop tôt pour donner plus de détails. Nous souhaiterions répondre à propos des instances et préciser que Earthrise est un monde persistant et notre priorité est plutôt d'offrir aux joueurs un monde rempli d'ennemis à affronter et à vaincre au sein d'un groupe, que des environnements fermés multiples où seulement quelques joueurs le sont autorisés à la fois.

AoM : De quelle grandeur sera le monde ?

AA : Le monde sera aussi grand que la plupart des MMOs populaires, mais pas jusqu'à avoir un sentiment de vide. Nous voulons créer un environnement vivant avec de nombreux endroits à visiter. Je pense aussi que la taille du monde n'est pas aussi importante que ce que vous pouvez y faire.

AoM : Je sais que vous détestez cette question, mais j'ai promis qu'elle serait la dernière, quand est-ce que nous pourrons jouer à Earthrise ?

AA : Je ne déteste pas cette question parce que c'est la plus importante de toute, et elle a besoin d'avoir une réponse. Nous planifions d'entrer en bêta en automne cette année. Plus nous avançons dans le développement, plus les joueurs pourront bêta-tester Earthrise. Le jeu devrait être terminé quelques temps après le début de l'année prochaine, mais pas dans les premiers mois. Soyez patients, nous sommes tous des joueurs et nous savons ce que cela fait lorsqu'on attend un jeu et qu'il capte notre attention, mais nous ne voulons pas délivrer un produit non fini.

Source : http://mmozin.pl/zin/numery/EZinNr1/earthriseinterview.html

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Earthrise ?

6 aiment, 22 pas.
Note moyenne : (28 évaluations | 4 critiques)
4,0 / 10 - Peu intéressant